Louise Bouriffe

Biographie

Un Don Camillo envoûté par Tex Avery !

Bonjour,

LOUISE alias Pascale Mathurin a vu le jour en plein orage un fameux 13 juillet à Salon de Provence. Peut-être est-ce pour cela qu’elle adore la fête et les feux d’artifices.

JPEG - 22.5 ko
Louise bébé

Ses ancêtres sont Provençaux comme toute sa famille.

JPEG - 15.5 ko
Louise à l’école

Marbrière le jour,dans l’entrerise familale, comédienne la nuit, elle a débuté au théâtre à 18 ans . elle a développé instinctivement des moyens de communication en faisant le clown et en s’exprimant avec l’image, le dessin, le mime et le bruitage. Chouette, elle a de nouveau 10 ans !! et pour longtemps.

Mais le théâtre ne nourrit pas sa femme, elle fait une formation dans les pompes funèbres, en sort maître de cérémonie et prête à ouvrir sa propre Pompe. C’est à ce moment-là qu’elle plaque tout pour ne faire que du spectacle.

Il faut dire que « LOUISE » existait déjà depuis deux ans et qu’elle commençait à prendre de l’ampleur, le choix ne fut pas difficile. Il fallait juste faire avaler la pilule aux parents... 1997 : Création du personnage de Louise Bouriffé dans « Minute Papillon ! ».

C’est en collaboration avec Michèle Méola., son metteur en scène et amie, qu’elles ont convenu de ce nom de Louise Bouriffé. « LOUISE » s’est imposée en hommage à « Louis de Funès » pour qui Pascale a une admiration sans limite et « BOURIFFÉ » à cause du mistral dans les cheveux qui donne l’air d’avoir un grain de folie permanent.
Elles ont tenu à traiter des sujets universels pour ne pas enfermer le personnage dans la méridionalisation ni dans la caricature. Le travail s’est orienté vers le burlesque et le clown et naturellement vers son propre langage : le visuel.

JPEG - 22.4 ko
chasseur

1998 : Premier Festi’femmes et rencontre avec Marianne Sergent et Noëlle Perna : croiser des personnes aussi généreuses facilite grandement le chemin…
2001 : Création du spectacle " Des papillons dans l’abat-jour ! ».
2002 : Stage au Théâtre du Soleil lors de sa rencontre avec Ariane Mnouchkine, elle est confortée dans sa vision de l’art du spectacle vivant et se trouve en harmonie avec sa philosophie.
En effet, en voyant ses spectacles sur les Atrides au château d’O à Montpellier, elle est subjuguée par la précision du travail, par la polyvalence des comédiens et par la beauté de la mise en scène. Elle décide que « c’est ça le théâtre que je veux faire c’est celui-là que je ressens au fond de moi, cet esprit d’abnégation au service du spectacle ».
2002 – 2006 : Sa route se poursuit dans toute la France, en Belgique et en Suisse et dans de nombreux festivals.
2006 – 2007 : Production du spectacle « Des papillons dans l’abat-jour » au théâtre du Petit Gymnase à Paris.
2008 Création du tout nouveau spectacle « LA CIGALE A LE TOURNIS ».
Bon allez zou ! assez parlé et bienvenue dans l’univers de Louise.